13.3.13

ce passage là était vraiment bien...
















Je ne sais pas pourquoi nous avons atterri à Ostende.

Au départ, nous devions seulement passer la journée à Brugges.

Et puis, sûrement que l'appel de la mer a été le plus fort.


Des envies de gauffres et de baignade déçues. Tant pis, ça sera pour une autre fois.

"Regarde tous ces panneaux à vendre! Dis, toi tu choisirais lequel d'appart?"


Je fredonne encore cette chanson.

Ils m'avaient interdit de chanter celle ci.

7 commentaires:

  1. c'est vrai qu'on a moins envie de se suicider avec Alain ^^
    contente de te relire, j'espère que les ptites plantes qui repoussent et les oiseaux qui chantonnent vont te redonner l'envie d'écrire plus souvent ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, mais quelles petites plantes, quels oiseaux? Il neige encore ici!

      Supprimer
  2. Did you see how they didn't allow any (Keu-) B's? LIfe's just not fair.

    RépondreSupprimer
  3. Étrangement beau ces paysages sans fin.
    Bizzzzzzzzzzzzeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeesssssssssssssssssss@lines.

    RépondreSupprimer
  4. Ce passage là était bien ;o)

    RépondreSupprimer
  5. J'adore ce billet! Les photos, le design, on dirait des stills d'un nouveau film d'auteur belge. En BOF, bien sûr la chanson interdite version jazzy.

    RépondreSupprimer
  6. Aline: il y avait vraiment une ambiance particuliere en cette fin de journee...

    Couillue: la belgique, ca vous gagne, j en comprends presque Depardieu!

    lilie: Loool , moi ca me fait penser a un reportage d Arte, la premiere photo surtout! Sympa l idee du " plat pays" version jazzy, tu seras creditee au generique de fin. ;-)

    RépondreSupprimer